Qu’est-ce qu’un vermi-composteur ?

Le ver à fumier (ver tigré) est un formidable décomposeur de matière organique et peut être une grande aide. ce ver est différent du lombric du jardin.
On l’élève donc pour les services qu’ils pet nous rendre. Ces vers de « fumier » mangent d’une à deux fois leur poids par jour et se reproduisent aussi très facilement jusqu’à 500 descendants par an. Il sont utilisés par les pêcheurs, mais constituent aussi une alimentation de qualité pour vos poules…

Vous les trouvez souvent près ou dans un tas de fumier chez vos agriculteurs.

Mais vous pouvez également constituer un piège à vers de compost…..

Si vous avez un petit coin de terre, que votre sol est suffisamment humifère, vous pouvez partir à la chasse au vers !

Allez voir le cafetier au coin de votre rue, donnez-lui un seau et demandez-lui de le remplir de marcs de café (il ne dira certainement pas non, c’est moins de déchets pour lui…).

Creusez un trou de +/-30X30X30cm. Placez-y un récipient troué (un vieux seau)  Remplissez-le des marcs de café. Couvrez-le pour éviter que la pluie ne le remplisse.

Après 2-3 semaines, le récipient sera rempli de vers de compost (selon l’humification de votre sol), en effet ils adorent les marcs de café

Pourquoi installer un composteur ?

plusieurs avantages :

  • Faire un compost de qualité
  • Obtenir du « jus »  ou « thé de vers » qui est un excellent engrais à utiliser pur ou dilué au jardin.
  • Produire de la nourriture pour les poules, les poissons, ou d’autres animaux
  • Réduire vos déchets constitués de matières organiques valorisables en fertilisants naturels.

Comment installer un composteur chez soi ?

Qu’y a-t-il dans notre composteur fait maison ou du commerce : un trou dans le fond pour la récupération des jus, 20 cm de cailloux au fond avec, par-dessus un géotextile. Cela fait office de drain. Au-dessus, on met l’ensemble de nos matières organiques avec au démarrage une petite couche de fumier.

Le composteur n’a pas besoin d’aération particulière, on peut le laisser entrouvert de temps en temps, mais les ouvertures régulières, lors des dépôts de déchets organiques, suffisent.

Les apports de matière organique

On essaye de faire un apport carbone comme le marc de café ou de la terre et des déchets (frais et verts)

La maintenance du matériel

Il faut juste vérifier que l’humidité reste constante et que les températures ne montent ni ne diminuent pas trop.

La valorisation au jardin des produits de votre composteur

Vous pourrez récupérer des vers pour nourrir des animaux, il suffit d’écarter légèrement les matières organiques présentes sur le dessus du vermi-composteur et on découvre de nombreux amas de vers à prélever.

Pour récupérer le compost, on met en lumière la surface, cela va faire descendre les vers en profondeur, on peut alors gratter la surface pour récupérer un excellent compost à utiliser immédiatement au jardin.

Pour les jus, on a fait un trou sous notre composteur et positionné sous ce trou un seau qui sert de réceptacle au « thé de vers », excellent engrais naturel qu’on peut utiliser dilué ou pur au jardin selon la gourmandise des plantes.

Le jus de composteur ou « thé de vers » est un excellent engrais naturel facile à recueillir.

Où l’installer  ?

L’idéal est un lieu où la température ne monte pas trop en été et ne baisse pas trop en hiver, 20 °C de constante est une température parfaite pour nos petits vers. mais surtout à l’abri de la lumière et des mouches donc dans un environnement fermé.

Pour ceux qui ne veulent pas bricoler leur composteur ils peuvent en trouver dans le commerce :Voici différents modèles de composteurs pour jardin, terrasse ou appartement disponibles dans le commerce :

 

Une gamme de composteur Eco-Worm de fabrication française est également disponible :

 

Une vidéo sur Youtube

https://youtu.be/DLHvNx4WV2I

Mais si le compostage permet d’accroître rapidement la production de plantes il ne va pas exactement rééquilibrer les terres amendées.

Voici quelques explications sur l’équilibre naturel idéal :