Vers de nouvelles formes d’appropriation de l’espace public

 

 

Le place making est une démarche innovante essentielle pour nos centres-villes. Lors de la conception d’un espace public, il fait passer la fonctionnalité devant l’esthétisme dans une optique d’appropriation par les usagers de ce nouveau lieu.

Les origines du concept

Le concept de place making est bien connu en Australie, Nouvelle-Zélande et États-Unis où il a démontré son efficacité. Par exemple, Bryant Park à New York est un lieu qui offre tantôt une vaste pelouse et cinéma de plein air en été, tantôt le rendez-vous des pauses café et lectures au printemps et en automne et tantôt une patinoire l’hiver. L’espace est à aménager par chacun grâce au mobilier amovible mis à disposition. Cet espace a son identité qui vit et évolue avec ses usagers tout en sachant les surprendre au fil des saisons.

La démarche de place making

Le place making consiste à repenser l’espace public en fonction des utilisateurs afin qu’ils puissent le réinvestir et en anticipant les problématiques concrètes liées à son entretien régulier. Cette démarche appréhende de façon originale la conception des espaces publics. Il sort de la recherche du « beau » et « décidé d’en haut » en plaçant l’usage et les utilisateurs au cœur de la réflexion. La démarche consiste à repenser les espaces publics en partant du vécu des utilisateurs, des usages actuels, des attentes pour proposer des solutions d’aménagement.

Pour ce faire, différentes actions sont entreprises : l’identification des utilisateurs potentiels, l’observation de l’environnement, des consultations publiques, des événements mobilisateurs, des enquêtes en ligne, des interviews sur site et à proximité afin d’évaluer les usages, besoins et attentes des utilisateurs. Concrètement, la démarche va aboutir à concevoir des espaces uniques et éphémère en perpétuelle évolution avec : wifi gratuit, mobilier amovible à aménager par chacun, librairie en plein air, programmes d’animations, art public, performances interactives…

Le place making est un outil novateur pour en finir avec ces trop nombreuses belles places minérales ou engazonnée où l’on ose à peine poser le pied ou que l’on traverse à toute allure. Cette démarche innovante est créatrice de lieu identitaire et vivant.

Famars le 14/07/2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.