Premier mot du président

Depuis 2005, date de création de l’association Sauvegarde du Patrimoine Sarrasin à FAMARS devenue TOUS EN PLACE en 2014, notre association n’a eu de cesse de défendre le centre de notre village.

Aujourd’hui encore notre action reste tournée vers ce que nous estimons être un devoir de protection d’un centre et poumon vert de la commune.

En 2005 nous obtenions l’annulation du permis de construire de 5 immeubles sur le site. L’obligation de faire d’un diagnostic archéologique sur ce périmètre classé depuis 1840  et les premiers résultats de ce diagnostic ont conduit les services de l’Etat à interdire toute construction sur la majeure partie de ce terrain ( plus de 9 000 des 12 000 mètres carrés).

Le promoteur abandonna dès lors tout projet d’aménagement sur ce terrain.

Le propriétaire fit alors sien le projet de construire quelques habitations sur l’avant du terrain sur lequel le diagnostic avait toutefois mis au jour les premiers vestiges d’un cimetière datant du 5ème siècle.

Avant de réaliser ce projet les opérations de fouilles encore incomplètes ont été réalisées sur cette partie du terrain située le long de la Rue Salengro.

Sur les règles en matière d’archéologie , sur les conditions de réalisation de ces fouilles et surtout sur la richesse patrimoniale de ce site, nous vous renvoyons vers le site de inrap.fr par la barre d’URL (toutes les recherches sur Famars y sont actuellement référencées).

Après réalisation et production du bilan de ces fouilles en 2013 les constructions prévues par le permis délivré en 2010 devenaient possibles.

Pour des raisons qui nous restent inconnues le propriétaire a renoncé à ce projet de construction de quelques habitations.

En septembre 2016 nous étions informés d’un nouveau projet concernant ce terrain et obtenions notamment communication d’un plan de masse qui faisait apparaître sur ce terrain la construction possible de 29 appartements à caractère social en deux blocs. Ce projet venait une nouvelle fois en contradiction avec les projets défendus par l’association.

Nous tenterons à plusieurs reprises d’entrer en contact avec Madame le Maire de FAMARS. Nous lui demanderons rendez-vous par courrier motivé et par mail en octobre 2016. Nous aurons des réponses  orales très évasives nous rappelant pour l’essentiel qu’il s’agit d’un projet privé sur lequel elle ne dispose pas d’éléments.

Madame DUPIRE informera la population lors de ces Voeux 2017 que Famars devrait bénéficier du soutien de Valenciennes Métropole dans le cadre d’un dispositif destiné à redynamiser les centres bourgs ruraux et promettra une réunion publique, annonce aussitôt confirmée par Monsieur DEGALLAIX présent.

Après quelques nouvelles interventions de notre association dont vous retrouverez le contenu sur ce site et un début d’incendie dans le terrain nous obtiendrons, que Madame DUPIRE nous reçoive.

Elle nous redira tout son attachement au projet de construction de 29 logements sociaux qui répondrait à un besoin local, et bénéficiera aux écoles. Elle nous redira combien il est inutile d’agrandir la place de Famars qui a toujours été dans cette configuration.

Nous découvrirons un peu plus tard sur le site de l’ANRU, un peu par hasard mais surtout grâce à une vieille permanente sur tout ce qui touche à nos objectifs associatifs,  une autre vérité bien différente dont il sera très difficile de nous convaincre que le Maire de notre commune n’était pas informé.

On redécouvre ainsi dans ce document la manière dont Valenciennes, comme bien d’autres grandes villes avant elle, traite de la question des logements sociaux dans ses quartiers dégradés ou vieillissants (vocation de l’ANRU) en favorisant  le « déplacement » vers la périphérie de ces populations  et notamment ici vers des communes qui ne disposent pas de moyens équivalents à ceux de la ville centre pour assurer leur intégration et tout le soutien social dont elles ont besoin.

En l’occurrence il a été décidé dans un schéma directeur (en élaboration depuis plusieurs années) définitivement signé en septembre 2016,  de « flécher 15 des 29 logements » sociaux prévus  à la « reconstitution de l’offre démolie de Chasse Royale » qui seront implanté au 150 de la rue Salengro à FAMARS.

Vous retrouverez peu à peu tous les documents officiels concernant ce projet en parcourant les pages de notre site. Ces documents sont par ailleurs accessibles à tous, gratuitement, sur les sites institutionnels dont les références figureront sur notre site.

Nous estimons que Madame le Maire et le représentant de la Communauté d’Agglomération tentent de nous faire accepter un projet de redynamisation du centre bourg non abouti et incohérent.

Nous estimons pour notre part que ce projet aura plutôt pour effet de « dynamiter » le centre bourg de Famars, comme nous avons tenté de l’expliquer à tous ces élus, sans être entendu, et pour cause.. Car ce projet va concentrer plusieurs inconvénients dont celui créer une thrombose de la minuscule place de Famars. Il va à terme limiter, voire interdire les accès aux derniers commerces survivants en centre bourg.

Nous vous invitons à rejoindre notre projet de préservation d’un véritable centre de FAMARS redynamisé par la création d’un jardin public centré sur la valorisation du patrimoine historique de notre commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.